Présentation

A Ricuccata

Le mot "ricuccata" désigne les ornementations de la voix, des fioritures (mélisme étant le terme classique approprié) qui jouent sur des intervalles musicaux nombreux, variés et rapprochés. Chaque chanteur a ses propres "ricuccate", et procure ainsi au chant une spécificité qui tient à son interprétation.

 

Le groupe

Le groupe est constitué de chanteurs pour lesquels la polyphonie est ce qui exprime le mieux ce qu’ils sont : des corses à l’âme empreinte de traditions ancestrales et d’une histoire étroitement liée à celle de tout le bassin méditerranéen. C’est aussi par elle qu’ils forgent leur esprit d’ouverture sur le monde en intégrant dans leur répertoire des airs de cultures différentes, glanés au rythme des voyages et des rencontres. Des chants de Sardaigne, d’Italie, de Géorgie, et du Pays Basque viennent en effet côtoyer les polyphonies corses mettant ainsi en valeur tant leurs différences que leurs origines communes. Bien qu’exerçant chacun un métier à plein temps, les membres de la formation A Ricuccata s’impliquent quasi quotidiennement dans la vie culturelle de leur pays en interprétant la messe traditionnelle (mariages, messe de noël, communions, enterrements…) ou en y allant de leur soutien lors de spectacles organisés au profit d'œuvres caritatives ou d'associations agissant pour le bien du patrimoine culturel.

 

La méthode de travail

Le groupe répète tout au long de l’année au rythme d’une séance de trois à quatre heures par semaine. Les arrangements musicaux puisent leur inspiration dans le patrimoine polyphonique existant, ce qui n’empêche pas la formation d’adapter certains airs traditionnels. Ce qui aura pour conséquence de faire entendre des chants monodiques transformés en polyphonies ou encore des airs initialement dévolus aux femmes interprétés par cinq voix masculines. La plupart des harmonisations se font « à l’oreille » et n’ont comme support écrit que les textes. Si parfois les partitions viennent « faciliter » la tâche, elles sont rapidement oubliées dès lors que les voix ont été assimilées. Ceci afin de préserver l’esprit de spontanéité et de liberté sans lesquels les « ricuccate » ne pourraient être.

Back to Top